bord

Khokon Maniruzzaman

ENGAGEMENTS

Originaire du Bangladesh, Khokon Maniruzzaman a immigré à Montréal avec sa famille en 1996. Il a découvert à ce moment les classes d’accueil où il a remarqué à quel point il était difficile pour les parents immigrants de comprendre leur rôle dans le réseau scolaire et de communiquer avec l’école de leurs enfants.

Il s’est donc impliqué à l’école Bedford à titre de bénévole pour diverses activités et aussi comme membre du conseil d’établissement. Cela lui a permis d’apprendre qu’on pouvait concrètement, par la force de notre implication, contribuer à offrir aux enfants une meilleure formation et de meilleures chances de réussite.

Engagé socialement dans le quartier Côte-des-Neiges, il a participé aux campagnes et aux luttes pour la sécurité du revenu et l’élimination de la pauvreté au Québec, l’amélioration de l’assurance-santé, le développement du logement social et l’amélioration des normes du travail. Il s’est impliqué dans plusieurs organismes tels que Projet Genèse, le Centre des travailleurs immigrants, le Centre des organismes communautaires (COCO) et la Société internationale du Bangladesh (SIB).

Avant d’immigrer au Canada, il a œuvré auprès d’organisations à vocation internationale. Détenteur d’une maîtrise en science politique, il a effectué plusieurs stages de formation professionnelle dans le domaine du développement, tant aux États-Unis que dans divers pays asiatiques.

M. Maniruzzaman croit fermement que l’éducation est le fondement de notre société. Voilà la conviction qui l’a amené à s’associer au Mouvement pour une école moderne et ouverte (MÉMO). Il souhaite pouvoir léguer aux générations à venir et à notre pays un héritage durable.