bord

Communiqué – Pour diffusion immédiate

Engagement majeur de la campagne scolaire

« L’avenir de la CSDM sera décidé par tous les parents. »

- Catherine Harel Bourdon

Montréal, 15 octobre 2014 - La présidente de la CSDM et du MÉMO, Mme Catherine Harel Bourdon, accompagnée de la seule équipe complète de douze candidats de tous les horizons, professions et origines diverses, dévoile un engagement majeur du MÉMO à l’aube de l’élection scolaire du 2 novembre prochain.

Le financement public de l’éducation : l’enjeu au coeur de la campagne électorale scolaire

« J’annonce qu’au lendemain de l’élection scolaire, le MÉMO lancera la plus vaste consultation des parents entreprise à la CSDM depuis les dix dernières années, afin d’entendre les idées et les opinions de ceux-ci sur le développement de la commission scolaire. Des milliers de parents sont déjà mobilisés au sein de nos 200 établissements. Face aux questions qui planent sur l’avenir des commissions scolaires, le MÉMO instaurera d’ici la fin de l’année scolaire 2014-2015 cet exercice participatif inégalé et donnera une voix privilégiée aux parents de nos élèves afin de renforcer notre volonté de placer l’école au cœur de la communauté », a déclaré Mme Harel-Bourdon.

« Au-delà du vote du 2 novembre prochain, le MÉMO veut entendre les parents au sujet de la place que doit prendre l’éducation dans le développement de Montréal. Le MÉMO est un parti qui a toujours préconisé la participation des parents et la voix de ses 112 000 élèves. Il appartient donc aux parents de la CSDM de déterminer avec le MÉMO l’approche que doit prendre toute réforme de la plus grande commission scolaire au Québec. Le faible taux de participation aux élections scolaires des dernières années masque une réalité beaucoup plus importante : celle de l’engagement massif des parents au sein de nos écoles. Le MÉMO propose de stimuler davantage l’engagement des parents par cette initiative démocratique à caractère participatif », a soutenu Mme Harel-Bourdon.

Systématiser la collaboration avec le palier municipal

S’il est exact que l’échelon scolaire et municipal se partagent les paliers de proximité, la collaboration entre ces deux instances doit être plus systématique afin de renforcer la communication entre les élus et la population, au bénéfice des élèves, des parents et de la communauté.

« Le MÉMO formalisera la coutume selon laquelle les commissaires scolaires assurent une présence aux séances du conseil d’arrondissement. De plus, nous convierons les élus municipaux issus des huit arrondissements montréalais partageant notre territoire à participer aux rencontres des comités de quartier de nos circonscriptions », a-t-elle ajouté, soulignant que le MÉMO est la seule équipe à présenter des candidats dans chacune des 12 circonscriptions scolaires.

« Dans un contexte d’austérité économique, la collaboration avec nos parents, la Ville de Montréal et ses arrondissements et tous les partenaires doit être encouragée afin de trouver des solutions innovatrices et consensuelles. C’est dans cette perspective que je travaillerai avec les parents et l’ensemble de nos partenaires afin de redéfinir une démocratie scolaire résolument participative », a-t-elle conclu.

Informations complémentaires :

Liste des candidats pour le 2 novembre
  • Au suffrage universel à la présidence Catherine Harel Bourdon
  • Cartierville – Ahuntsic-Ouest Chantal Jorg
  • Ahuntsic-Est – Saint-Michel Mohamed Maazami
  • Villeray – François-Perrault – Parc-Extension Kenneth George
  • Petite-Patrie – Rosemont-Ouest Jean-François Gosselin
  • Rosemont Jean-Denis Dufort
  • Mercier Émilie Auclair
  • Hochelaga – Maisonneuve Diane Beaudet
  • Plateau – Mile End Ben Valkenburg
  • Côte-des-Neiges Khokon Maniruzzaman
  • Notre-Dame-de-Grâce – Westmount Marie-José Mastromonaco
  • Ville-Marie Stéphanie Bellenger-Heng
  • Sud-Ouest Violaine Cousineau
Renseignements : Christine Mitton 514-378-0218 chmitton@yahoo.ca
Source : Mouvement pour une école moderne et ouverte info@memo.qc.ca

 

Communiqué – Pour diffusion immédiate

Présentation de l’équipe complète et des premiers engagements électoraux du MÉMO
« L’élection scolaire, l’occasion de mobiliser tous les Montréalais ! »

- Catherine Harel Bourdon

Montréal, 28 septembre 2014 - La présidente de la CSDM et du MÉMO, Mme Catherine Harel Bourdon, accompagnée d’une équipe complète de douze candidats pour l’ensemble des circonscriptions scolaires faisant partie du territoire de la Commission scolaire de Montréal, a dévoilé les premiers engagements électoraux du Mouvement pour une école moderne et ouverte (MÉMO) en vue de l’élection scolaire du 2 novembre prochain.

Le financement public de l’éducation : l’enjeu au coeur de la campagne électorale scolaire

  • « Montréal se distingue du reste du Québec par son sous-financement de l’école publique, dans le contexte où notre clientèle a des besoins particuliers. Par exemple, pour 50% de la clientèle de la CSDM, le français n’est pas la langue parlée à la maison, ce qui nécessite davantage de soutien, notamment par le service d’aide aux devoirs », a expliqué Mme Harel Bourdon.
  • « Par ailleurs, en 2014, la CSDM a accueilli 1075 enfants supplémentaires et une augmentation de 1000 élèves par année est prévue pour les dix prochaines années, associée à un « baby-boom » et à l’immigration. À cet effet, le MÉMO propose plusieurs actions afin d’orienter le développement du réseau scolaire de manière responsable et durable », a précisé Mme Harel Bourdon.
  • « L’équipe du MÉMO n’est d’ailleurs pas la seule à se préoccuper des besoins accrus de la métropole: plusieurs voix s’élèvent sur l’île de Montréal afin de souligner la nécessité de développer une approche adaptée aux besoins particuliers de nos enfants et nous offrons notre entière collaboration afin de trouver des solutions et de continuer le dialogue avec le ministère de l’Éducation », a ajouté Mme Harel Bourdon.
Une équipe unie, forte et engagée au sein de la communauté
  • « Avec ses 112 000 élèves, la CSDM est la plus grande commission scolaire du Québec. Nous faisons face à de grands défis, voilà pourquoi nous sommes une équipe constituée à la fois d’anciens et de nouveaux venus, afin de présenter une expertise complète, forte et innovante. Nos candidats sont déjà actifs sur le terrain et vont à la rencontre des parents et des citoyens afin de présenter les propositions du MÉMO et de consulter la population », a soutenu Mme Harel Bourdon, soulignant que son équipe a une parité d’hommes et de femmes.
Des engagements électoraux afin de stimuler le débat démocratique
  • « L’équipe du MÉMO a tenu ces derniers mois un chantier de réflexion participatif afin d’élaborer sa plateforme électorale. Nous sommes un parti d’idées et nous proposons aux Montréalais d’échanger avec nous sur le terrain afin de nourrir le débat sur la place que doit avoir l’école dans nos milieux », a poursuivi Mme Harel Bourdon.
Susciter une plus grande participation au vote le 2 novembre prochain
  • « Tous ensemble, nous avons le défi de sensibiliser les Montréalais au rôle que joue l’école au coeur de nos quartiers et au sein de nos communautés. L’école du 21e siècle est ouverte sur son milieu et elle est appelée à jouer un rôle accru à titre d’équipement collectif. Plus encore, les commissaires scolaires participent aux débats municipaux par leur contribution au développement de plusieurs projets communs. Le MÉMO est confiant que tous les Montréalais intéressés par la démocratie municipale et provinciale sauront s’intéresser aux élections scolaires. Nous ferons la démonstration que le palier scolaire est dynamique et qu’il est essentiel à la mise en place de projets novateurs élaborés en collaboration04or0- avec la ville de Montréal et le gouvernement du Québec. De plus, le MÉMO travaillera à faire connaître et à valoriser le rôle et l’engagement du commissaire scolaire au sein de la communauté », a conclu Mme Harel Bourdon.

Informations complémentaires :

Liste des candidats pour le 2 novembre
  • Au suffrage universel à la présidence Catherine Harel Bourdon
  • Cartierville – Ahuntsic-Ouest Chantal Jorg
  • Ahuntsic-Est – Saint-Michel Mohamed Maazami
  • Villeray – François-Perrault – Parc-Extension Kenneth George
  • Petite-Patrie – Rosemont-Ouest Jean-François Gosselin
  • Rosemont Jean-Denis Dufort
  • Mercier Émilie Auclair
  • Hochelaga – Maisonneuve Diane Beaudet
  • Plateau – Mile End Ben Valkenburg
  • Côte-des-Neiges Khokon Maniruzzaman
  • Notre-Dame-de-Grâce – Westmount Marie-José Mastromonaco
  • Ville-Marie Stéphanie Bellenger-Heng
  • Sud-Ouest Violaine Cousineau

Plateforme du Mouvement pour une école moderne et ouverte (MÉMO)

1. L’éducation : bien collectif des Québécois!

L’équipe du MÉMO défend l’éducation publique comme une priorité collective. Nous demandons le financement adéquat des écoles montréalaises qui sont multiculturelles, ouvertes à tous, innovantes, et qui offrent des programmes d’une grande qualité axés sur la réussite de chaque élève. L’équipe du MÉMO possède un grand sens de l’éthique et de l’intégrité, et elle souhaite stimuler la participation citoyenne aux prises de décision.

2. Bâtir le patrimoine scolaire du 21e siècle !

Le MÉMO entend bâtir le patrimoine scolaire du 21e siècle. Dans un contexte où nous accueillons chaque année des milliers de nouveaux élèves, nous voulons rénover et construire en fonction de l’école de demain en intégrant le design et la mise en valeur du patrimoine, le développement durable et l’agriculture urbaine dans un environnement stimulant pour nos jeunes.

3. L’école publique montréalaise : royaume de l’innovation pédagogique !

Notre équipe continuera de développer des programmes variés axés sur les sciences, la culture, les langues et la littérature, les sports, les arts, l’innovation technologique, l’entrepreneuriat... Nos écoles de quartier, nos écoles secondaires, nos centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes doivent permettre à chacun de se développer à son plein potentiel.

4. Le remède à l’intimidation : le plaisir de vivre ensemble !

Les candidats du MÉMO défendent le développement d’écoles humaines et démocratiques où les élèves, les parents et le personnel travaillent de concert à créer des milieux de vie chaleureux, empreints de civisme, de respect et d’entraide. Nous croyons qu’il n’y a pas meilleur remède à l’intimidation qu’une école où il fait bon vivre.

5. L’école : coeur battant des quartiers montréalais !

L’équipe du MÉMO entend mobiliser tous les Montréalais autour de l’école qui constitue de plus en plus le lieu de rassemblement des communautés. Il faut imaginer l’habitation, le transport, l’alimentation, le développement social et économique dans chacun des quartiers montréalais autour de la façon dont nous développons nos écoles.

Renseignements : Christine Mitton 514-378-0218 chmitton@yahoo.ca
Source : Mouvement pour une école moderne et ouverte info@memo.qc.ca