Mouvement pour une École Moderne et Ouverte - MÉMO / On aime l'école...

Salle de presse > Communiqués du MÉMO

Le renouvellement des Commissions scolaires doit être appuyé sur des valeurs d’éthique, d’équité et de solidarité

Montréal, le 2e novembre 2011— Force est de constater que la gouvernance actuelle en éducation est remise en question. Le vent souffle fort : certaines voix voudraient voir les commissions scolaires changer drastiquement, voire être abolies. Pour les commissaires scolaires du MÉMO (Mouvement pour une école moderne et ouverte), un renouvellement de notre institution publique est nécessaire, mais pas à n’importe quel prix. Le changement doit être appuyé sur les valeurs de l’école publique, des valeurs d’éthique, d’équité et de solidarité. Au cœur de cette réflexion : la réussite de tous les élèves.

La réussite des élèves : la première motivation
La réussite de nos enfants est un bien public précieux, qui doit être administré par notre institution publique le plus efficacement possible, et ce, en fonction des besoins des élèves et des familles. Les commissaires scolaires du MÉMO ont donc entrepris, depuis plusieurs années, un examen nécessaire des façons de faire de notre commission scolaire, notamment dans le cadre du plan Réussir, afin de tout mettre en œuvre pour la réussite de tous les élèves. En effet, pourquoi vouloir nous renouveler, sinon pour améliorer les conditions de la réussite de façon importante ?

C’est pourquoi nous travaillons activement afin de renouveler notre gestion, pour atteindre les cibles ambitieuses que nous avons fixées dans le cadre du plan Réussir.

Une institution publique pertinente qui a à cœur l’équité et la solidarité
La mission, la raison d’être des commissions scolaires est de faire réussir tous les élèves à leur plein potentiel. Cette mission est déterminante pour la communauté montréalaise. Elle contribue largement au développement social, culturel et économique de Montréal. Pour la réaliser, nous devons tenir compte de la spécificité montréalaise, de la disparité économique et de la diversité culturelle.

Les écoles publiques montréalaises réalisent de bons coups et, surtout, font réussir des millions de jeunes depuis des décennies. Ce sont aussi toutes les écoles primaires qui préparent tous les élèves pour le secondaire, incluant ceux qui fréquentent les écoles privées, des écoles « semi-publiques », puisque financées à plus de 60 % par l’État. Ce sont également nos écoles publiques qui demeurent solidaires de tous les enfants, peu importe leurs difficultés ou leurs handicaps, et qui se positionnent en faveur de l’égalité des chances pour tous.

Les grandes orientations ainsi que les actions politiques des commissaires du MÉMO s’appuient sur ces valeurs et elles guideront le renouvellement de notre institution.

Une démocratie scolaire forte
La démocratie scolaire constitue un important levier de gouvernance et de mobilisation, tant pour veiller à l’éducation des élèves montréalais, que pour assurer une gestion éthique et transparente. Cette démocratie scolaire est une responsabilité partagée entre, d’une part, toutes les personnes siégeant à différents conseils et comités et, d’autre part, les commissaires scolaires.

Toutefois, pour améliorer collectivement la réussite, nous devons maximiser l’implication des parents dans nos instances et continuer à développer des actions collectives et des partenariats. De plus, il faut maintenir les élections scolaires, et en moderniser la participation citoyenne, puisqu’elles assurent aux citoyens un droit de regard. Une démocratie scolaire forte, portée par les commissions scolaires, est le meilleur outil afin d’assurer la gestion de ce bien commun qu’est l’école publique.

Ainsi, nous veillerons à renouveler ses pratiques et nous proposerons, avec vous, des moyens pour rendre encore plus vivante la démocratie scolaire.

Mobilisons-nous !
Ces enjeux sont majeurs, et nous demandons à tous les intervenants concernés—citoyens, parents, équipes-écoles, associations et groupes communautaires— d’unir nos efforts pour assurer la réussite scolaire des élèves. Également, mobilisons-nous pour doter le Québec d’une politique nationale de l’éducation, afin de se positionner collectivement en faveur du réseau public d’éducation !


Site développé sous SPIP 1.9.2b
Inspiré du squelette RÉCIT-FP v1.3.5
RSS